Youtube

Au pays des merveilles de Manu le Malin

Quid de la techno hardcore ?

Style musical rarement abordé chez Droguistes, on se devait de parler techno hardcore, mur de son et BPM.

Pour entrer dans ce sujet épineux, on vous conseille l’excellent reportage produit par Sourdoreille sur Manu le Malin, un des grands noms du genre. Notez tout de même dès maintenant la définition de base : on parle de techno hardcore pour des intensités au-delà de 160/200 BPM. En somme, du gros boum boum qui tolchock le gulliver.

Beaucoup moins pédant que le Berlin Calling de Kalkbrenner – dont le sujet semblait surtout de légitimer un courant musical en démontrant que le héros musicien du film est un génie, Sous le donjon de Manu le Malin est bien plus simple, c’est un portrait d’artiste qui permet de retracer l’histoire du mouvement, sa philosophie et ses grands noms.

D’esprit du mouvement, il en est question au cours d’un repas où Manu le Malin dresse un parallèle de premier abord étonnant avec le mouvement hippie. On sort d’un extrait de concert ultraviolent de 5 min pour arriver à cet étonnant parallèle avec les barbus fainéants. La musique, on s’en foutrait presque, nous dit Manu le Malin, l’important c’est que les gens se retrouvent.

Ce documentaire est également une occasion de rencontrer quelques loustics étonnants comme Christophe Levèque, mécène et propriétaire du château de Keriolet qui accueille le festival tous les ans. Comme une impression d’avoir ses parents qui parlent teufs et rave.

-
Publié le : 18.09.2017 par